pageimages
La taille des images présentées sur ce site est limitée pour ne pas pénaliser la fluidité de la navigation. La tarification des droits d'utilisation est fonction de la taille des images fournies et de leur utilisation. N'hésitez pas à me contacter pour toute demande.

Quelques rappels de base sur la taille des images et leur utilisation, liée à leur résolution: 
le principe est simple: plus les images sont de taille importante plus elles pourront être utilisées pour de multiples usages.

* La taille d'une image (à ne pas confondre avec le poids du fichier, non abordé ici) dépend de ce qu'on appelle sa définition: souvent exprimée en pixels (points de l'image) : un nombre de pixels dans la longueur et un nombre dans la largeur. Par exemple une image de 3000 pixels x 2000 pixels donne une image de 6 000 000 (6M) de pixels ( sa surface, comme dans nos souvenirs d'arithmétique d'école où il fallait aussi multiplier la largeur par la longueur !). Ce 6 millions est directement comparable à ce qu'on appelle la définition d'un appareil photo.
Cette taille peut se "proportionner" différemment selon le format du capteur, c'est à dire son rapport largeur/hauteur: 4x3, 3x2...

* La résolution: il s'agit du nombre de points qui va permettre d'utiliser une image sur des supports différents, plus ou moins grands. Ceci en fonction de la propre résolution du support utilisé. là on parle de ppp ou dpi (points par pouce ou dot per inch). La résolution de l'image mesure donc sa taille par rapport à la dimension du support destiné à l'afficher.
Dans l'impression la norme est de 300 dpi, pour une impression de (très) bonne qualité. On peut toutefois souvent descendre en dessous, car il y a d'autres facteurs à prendre en compte, comme la distance d'observation, mais ne compliquons pas trop...
Comme un pouce vaut 2.54 cm, on peut calculer que pour une image de 25 cm de long , il faudra 300*25/2.54 = 2952 pixels de long.
Dans l'affichage informatique, on a longtemps parlé de 72 ppp (ce qui reste souvent utilisé, mais approximatif, car aujourd'hui les écrans sont plus "fins"). On pourrait donc dire que la même image affichée sur un écran de 25 cm de long nécessiterait 72 * 25 / 2.54 pixels, soit 709 pixels. Mais en fait ce qui est important c'est que votre image ait le nombre de pixels correspondant à la page que vous souhaitez afficher: ex 1024, 1200 ou 1600 pixels de long (1 à 2 Mp).

* Comment varie la taille de l'image ?
Il existe la taille originale "brute" de l'image qui est fonction du capteur de l'appareil, tel qu'évoqué plus haut. Elle peut alors se trouver réduite par recadrage, si on enlève des parties de l'image. Par exemple la taille originale d'un fichier peut être de 20 Mpixels (5472x3648), mais se trouver "rognée" (recadrage/ redressement....) à une taille inférieure.
Il est toujours possible de réduire la taille d'une image. Ceci se fait avec n'importe quel logiciel ad hoc. Ainsi la même image va se retrouver sur ce site en 1200*800, taille largement suffisante pour affichage sur écran.
Il est également possible d'augmenter la taille d'une image, en "réinventant" les points qui n'existaient pas sur l'image originale, à partir d'algorithmes de calculs, plus ou moins efficaces. Mais avec des limites car cela se fait au détriment de la qualité.
Il vaut donc toujours mieux partir d'un fichier plus gros et le réduire que l'inverse.

En synthèse, nous pourrions retenir que
1. l'édition papier nécessite des images mieux définies que l'affichage écran. Pour simplifier les calculs nous pouvons "arrondir" que 1 cm sur le papier nécessite environ 100 pixels (300/2.54 = 118 dans la norme de l'imprimeur mais c'est plus dur à calculer de tête ;-) . Ainsi une impression de 20 cm par 30 cm ("A4") pourra se faire avec une image de 2000*3000, une carte postale (A6) 1000*1500.
2. l'usage web nécessite des images moins définies. de l'ordre de 1200*1600. faire circuler des grosses images ne sert qu'à charger les serveurs et les réseaux.

N'hésitez par à me contacter pour pouvoir obtenir la version originale ou une taille adaptée à une utilisation particulière.
NB Je n'ai pas évoqué le poids du fichier qui relève plus de son format technique, du contenu de l'image et des algorithmes de compression utilisés: il peut arriver qu'une petite image ait un fichier plus "gros" qu'une grande image, mais c'est une autre histoire....